«Si le gouvernement chilien refuse de protéger les glaciers du pays contre les intérêts miniers, alors nous le ferons en créant notre propre pays avec notre propre législation protectrice», annonce l’ambassadeur de la toute nouvelle Nation des Glaciers.

82% des glaciers de l’Amérique du Sud sont situés au Chili, et aucune législation nationale ne protège cette importante source d’eau douce. Revendiquant la souveraineté des glaciers du pays, les militants de Greenpeace Chili ont annoncé la création d’une nation séparée au sein d’une nation. Après une campagne de communication réussie, des activistes, des politiciens et des représentants de la Nation des Glaciers travaillent avec le Congrès chilien à la rédaction de lois significatives pour protéger cette ressource vitale. Cependant, l’exploitation minière demeurant l’épine dorsale de l’économie chilienne, le changement ne sera donc pas facile.

HISTOIRES DU CHILI