La Nouvelle-Zélande a été un des premiers pays aux prises avec des demandeurs du statut de réfugié climatique. Alors que les habitants des îles environnantes cherchent à s’échapper de leurs nations submergées, les Néo-Zélandais doivent prendre position sur le déplacement dû aux changements climatiques. Après avoir survécu aux tremblements de terre à Christchurch, les Néo-Zélandais connaissent bien les efforts de rétablissement. Peter Donnelly, artiste utilisant le sable comme outil d’expression, était sur la plage pendant un des tremblements de terre. Il utilise son art pour nous rappeler la nature dynamique et changeante du littoral. Certains habitants s’inquiètent de la prolifération des mangroves dans le port de la baie de Tarangua, mais les défenseurs de l’environnement, Anne et Basil Graeme, s’efforcent de sensibiliser le public au rôle que les mangroves joueront dans la protection des communautés riveraines. Plutôt que de couper les mangroves, ils préconisent de meilleures façons de vivre avec elles — incluant des passerelles qui permettent de circuler parmi les mangroves.
HISTOIRES DE NOUVELLE-ZÉLANDE