L’expansion du canal de Panama aura non seulement des implications importantes pour le Panama, mais aussi, un impact sur les écosystèmes de mangrove environnants. L’élargissement du canal présente de nouvelles occasions économiques favorables, mais des avocats, des environnementalistes, des éducateurs et de jeunes activistes veulent s’assurer que les progrès futurs sont durables et que les promoteurs adhèrent aux règlements et aux normes environnementales. Tania Arosemena s’inquiète de tendances en matière de développement où des terrains de golf, des écoles et même des complexes domiciliaires sont construits sur des terres humides sans respect des normes environnementales. Reyna Rodriguez est une éducatrice de jeunes qui fait partie des Protecteurs des mangroves, un groupe qui a été fondé par Carmen Aparicio. Elle dirige des ateliers pour ses pairs et pour les adultes afin de sensibiliser le public aux mangroves et à leur importance pour la protection des communautés en cas de tempêtes. Blas Lopez vit à Carti Sugdup, une petite île de l’archipel de Gunayala. Il travaille avec sa communauté sur la planification d’un déplacement sur le continent en raison de la menace de l’élévation du niveau de la mer et de la surpopulation. Blas, Katlein Montolla et d’autres membres de la communauté sont également troublés par l’assaut des déchets que des vagues de tourisme, de nouvelles formes de consommation et des courants océaniques entraînent sur leurs rivages.

STORIES FROM PANAMA