Les prédictions fictives de l’écrivaine de science-fiction, Donna McMalton, sur l’élévation du niveau de la mer à Vancouver s’approchent de la réalité de façon alarmante. Vancouver est la ville canadienne la plus susceptible de dévastation économique en cas d’élévation du niveau de la mer. En réponse, la ville a développé une série de plans de durabilité, incluant une stratégie d’adaptation au changement climatique. Pour l’ingénieure Carrie Brown, la première étape de la planification urbaine consiste à identifier et à consulter les dirigeants communautaires. L’avocate en droit de l’environnement, Deborah Carlson, explique la complexité de la protection d’un rivage relevant de diverses juridictions. Selon elle, une autorité coordonnée unique ou une meilleure coordination seront essentielles dans les années à venir. John Atkins, historien civique, démontre à quel point le littoral a changé au fil du temps. Il mène des visites guidées, soulignant les principaux tournants de l’histoire de la ville, ainsi qu’une série d’œuvres d’art publiques conçues pour sensibiliser le public aux variations du niveau de la mer. Dave Flanders explique que la plupart des résidents de Vancouver pensent au Bangladesh ou aux Sundarbans lorsqu’ils pensent à l’élévation du niveau de la mer. Il développe le tout premier jeu vidéo sur l’élévation du niveau de la mer, dans le but de conscientiser ses voisins, les résidents de Delta, concernant les problèmes de changement de niveau de la mer qui se produisent dans leur propre voisinage. Melanie Schamback réalise des projets artistiques collaboratifs pour sensibiliser les communautés côtières aux impacts des énergies fossiles. La collaboration est également essentielle pour Melina Miawapan Asamona, qui préconise que les alliés soutiennent les communautés les plus touchées par les catastrophes climatiques sans toutefois parler à leur place. Elle travaille également avec la conteuse Mandy Nahanee pour protéger les rivages de Vancouver des menaces d’expansion pétrolière.
HISTOIRES DE VANCOUVER